Après le succès de l’aquagym et de l’aquabiking, l’Aquawork™ a fait son apparition au sein de la piscine de votre club de sport de Besançon en 2015. Quoi, vous n’avez pas encore testé le cours ? C’est le moment de vous jeter à l’eau ! Présentation du concept. Pratiquez le sport en piscine à Besançon ! Fan de sport en piscine ? Vous allez adorer l’Aquawork™ ! Enseigné uniquement au sein de votre salle de fitness à Besançon, ce cours collectif aquatique innove véritablement. Les arguments de ce concept Les Mills ? L’utilisation intensive de rondins de mousse et d’élastiques durant 45 mn de chorégraphie en piscine. Évidemment, les cours se déroulent en musique et sous les instructions d’un coach spécialiste de la discipline.  

Pourquoi on aime l’Aquawork™ ? Côté silhouette, les exercices mobilisent l’intégralité de la musculature. Membres inférieurs, supérieurs et buste… chaque partie du corps est stimulée par l’association entre la résistance hydraulique des fluides sur la peau et la résistance mécanique liée à l’utilisation des accessoires fitness. Tissus raffermis, muscles tonifiés, membres inférieurs drainés… Les effets sur la silhouette se font sentir rapidement d’autant qu’un cours d’Aquawork™ permet de dépenser 500 calories en moyenne ! Le plus santé : l’absence d’impact, sport doux pour les articulations fragiles. Bon à savoir pour pratiquer un cours en piscine à Besançon : votre coach vous conseille de prévoir une paire de chaussons aquatiques pour réaliser les exercices plus facilement. En prime, munissez-vous d’un maillot de bain une pièce, d’un drap de bain et/ou d’un peignoir à utiliser à la fin du cours. La bonne idée détente : rien de tel qu’un détour par le spa de votre centre de remise pour décupler les bienfaits de la séance. A Besançon, votre club dispose d’un espace consacré au bien-être avec hammam, jacuzzi et sauna. A consommer sans modération ! Pour retrouver le programme des cours collectifs en piscine de votre club, cliquez sur le planning de la salle de Besançon ! Crédit photo : Fotolia – Textes : Skom.